Denis Ducarme

La majorité a pu compter sur l’appui du CDH et du SP.A pour déposer une nouvelle proposition

La majorité s’est par contre opposée aux amendements déposés par le PS, Ecolo et Defi. Ceux-ci ne répondaient en effet pas du tout aux demandes du terrain et pouvaient même complexifier d’avantage les procédures !

Pour Denis Ducarme, chef du groupe MR à la Chambre, ces propositions d’amendements manquaient cruellement de réalisme : « PS et Ecolo défendaient le statu quo, ce qui ne tenait pas compte des demandes des services. Défi souhaitait l’intervention d’un juge toutes les 12h, ce qui aurait encore plus alourdi le travail des magistrats !

De notre côté, nous avons fait le choix du pragmatisme en revenant avec un nouveau texte, comme nous l’avions annoncé il y a quelques semaines, afin de répondre aux besoins actuels de nos services et augmenter notre niveau de sécurité. Je regrette que sur une question aussi essentielle nous n’ayons pu obtenir un vote unanime. »

Cette nouvelle version de la majorité, du CDH et du SP.A, ouvre la voie aux 48h de garde à vue.

Face à des enquêtes complexes, notamment en matière de terrorisme, notre pays ne pouvait en effet plus se permettre d’être bien en-dessous de la moyenne européenne sur la question.

La proposition de révision de l’article 12, une des mesures phare du gouvernement en matière de lutte contre le terrorisme, sera soumise au vote (à majorité des 2/3) ce 20 juillet en séance plénière de la Chambre.