david clarinval

Dans le Soir d’aujourd’hui, le politologue Pascal Delwit a affirmé que, dans son discours lors des célébrations des 70 ans de l’Etat d’Israël, le Premier Ministre cherchait en fait à profiter de la polémique actuelle autour du réalisateur Ken Loach, pour draguer l’électorat de la communauté juive.

 
Pour le groupe MR à la Chambre, il s’agit là d’une vision bien étroite des choses, voire d’un profond manque d’analyse. « Le rôle d’un Premier Ministre est de rappeler les valeurs fondamentales qui sont le socle de notre démocratie, dont la lutte contre l’antisémitisme fait partie. Prétendre qu’il s’agit uniquement d’une posture électoraliste est tout simplement grotesque, » s’offusque David Clarinval, chef du groupe MR.
 
« Le Premier Ministre a en effet rappelé, comme au lendemain de l’attaque au Musée juif de Bruxelles, qu’aucun accommodement avec l’antisémitisme ne pouvait être toléré. En quoi rappeler ces valeurs fondamentales s’apparente-t-il à un « contexte d’affirmation identitaire » comme le prétend le Professeur Delwit ? »
 
On rappellera également que le Premier Ministre Charles Michel était le premier dirigeant européen à condamner le déménagement de l’ambassade américaine vers Jérusalem et qu’il n’hésite jamais à exprimer ses divergences de vue avec le gouvernement de M. Netanyahou.
 
« Pascal Delwit devient-il à ce point prisonnier de ses prises de position récurrentes contre le Mouvement Réformateur qu’il en perdrait sa finesse d’analyse ? » s’interroge David Clarinval.