justicepaix

Grâce au dépôt d’un amendement déposé ce mardi par la majorité, le projet de réforme des cantons judiciaires conservera finalement le siège d’Auderghem (qui recouvre les communes d’Auderghem et de Watermael-Boitsfort).

Le MR tenait particulièrement à ce nouveau redécoupage qui répond bien mieux aux réalités de terrain : « A la suite des auditions des juges de paix, nous étions convaincus que la proposition globale formulée pour Bruxelles devait être suivie et préserver ainsi le canton d’Auderghem. Nous avons donc introduit un amendement en ce sens, soutenu par les partis de la majorité et finalement adopté en commission cet après-midi, » précise le député fédéral Gautier Calomne.
Ce redécoupage s’inscrit dans le vaste projet de réforme des cantons judiciaires porté par le Ministre de la Justice. Le redécoupage bruxellois rencontre toutefois l’objectif de rationalisation puisqu’il y aura désormais 19 cantons dans l’arrondissement judiciaire de Bruxelles au lieu de 20.

La proximité de la justice de paix ne sera pour autant pas mise en danger, puisque le juge aura toujours la possibilité de rendre la justice « sous l’arbre », c’est-à-dire en déplacement dans un ancien canton ou dans un ancien siège.