d_10

Ma vie active a débuté au Cabinet du Ministre des Finances, Didier Reynders. Ce fut une expérience enrichissante à plus d’un titre qui m’a permis de développer un sens aigu des responsabilités et de la loyauté. Au niveau politique, mon premier mandat (que j’exerce toujours aujourd’hui) a été celui de Conseillère communale d’Eupen. C’est pour moi une immense fierté et une grande joie d’être élue et choisie par mes propres concitoyens, mais j’ai aussi rapidement pris conscience des responsabilités qui pèsent sur un mandat politique… Depuis les bancs de l’opposition à Eupen, je tentais alors d’influencer la politique de la majorité de manière constructive dans les matières qui me tiennent à cœur comme l’urbanisme, l’aménagement du territoire, la culture ou le tourisme. J’aime particulièrement ce mandat, proche du citoyen et du quotidien de nos vies, j’y consacre beaucoup de temps et d’énergie. Au même moment, en 2006 donc, j’ai également été élue au Conseil Provincial. Je garde un précieux souvenir de cette expérience provinciale tant sur un plan humain que politique.

Le 10 juin 2007 marque bien entendu un tournant dans ma vie politique, car, occupant la deuxième place effective pour la Chambre en Province de Liège, j’ai été élue Députée Fédérale avec 14.765 voix de préférence. Cette énorme marque de confiance me pousse tous les jours à travailler d’arrache-pied pour défendre au mieux les valeurs de liberté, de responsabilité, de citoyenneté et de solidarité.

En septembre 2009, portée par la confiance que m’ont témoigné les membres de mon parti, je suis devenue présidente du PFF, le parti libéral germanophone, et vice-présidente du MR, dont le PFF est l’une des composantes. Mes priorités pour le PFF sont de rassembler ses membres et mandataires dans un vrai esprit d’équipe qui nous permet de faire face avec force aux défis qui se présentent à nous à tous les niveaux de pouvoir, mais aussi de resserrer toujours plus les liens que nous avons avec nos collègues francophones du MR. Cela semble fonctionner: le PFF est souvent qualifié de parti germanophone qui communique le plus étroitement avec son pendant francophone! En juin 2010, après la chute du gouvernement, je me suis de nouveau plongée dans le combat électoral et vous avez été près de 16000 électeurs à souhaiter me voir continuer mon travail de Députée fédérale. En octobre 2012, j’ai été réélue Conseillère communale à Eupen, et mon parti est entré dans la majorité, ce qui a été le cas dans plusieurs autres communes germanophones, après un scrutin couronné de succès pour les libéraux Et en mai 2014, je suis réélue Députée fédérale pour la troisième fois, avec près de 20000 voix de préférence. Cette marque de confiance époustouflante, j’en mesure la responsabilité. Je continue donc à travailler avec mon équipe au Parlement pour vous et pour les lendemains de notre société.