d_1

Né à Braine-l’Alleud le 22 juin 1967, je n’ai jamais quitté la commune. En effet, j’habite la même maison depuis le premier jour. Mon fils représente d’ailleurs la 5ème génération à habiter la maison familiale sans interruption. J’y ai toujours pratiqué toutes mes activités, qu’elles soient sportives ou culturelles. Après mes études secondaires au Lycée Royal du centre de Braine-l’Alleud, j’ai choisi de m’orienter  vers des études de droit pour exercer la profession d’avocat.

Ma carrière politique a commencé avec mon investissement au sein de la section locale des Jeunes Réformateurs Libéraux (JRL). Néanmoins, c’est en 1995 comme attaché parlementaire que je me suis lancé activement en politique. Après les élections législatives de 1999, j’ai rejoint le cabinet du Ministre Serge Kubla, où j’étais en charge des services juridiques et restructuration des entreprises en tant que Président de la Commission permanente pour l’examen de la structure des Entreprises. C’est lors des élections communales de 2000 que je deviens bourgmestre de Braine-l’Alleud. Je deviens également membre du conseil provincial. Les Brainois me confirment leur confiance de manière massive en 2006 et en 2012 avec chaque fois un score historique pour gérer cette commune si chère à mes yeux. Egalement intéressé par le monde culturel, surtout le cinéma, je suis impliqué dans différents organismes. J’accède au parlement fédéral, en suppléance de notre Premier Ministre Charles Michel.

Conscient de l’important honneur qui m’est ainsi fait, je considère ce nouveau challenge comme une opportunité dans mon parcours politique. En effet, j’ai désormais la possibilité d’interroger les ministres sans aucun intermédiaire ou encore de me tenir au courant des nouvelles législations qui aurait potentiellement des conséquences sur le niveau communal. J’ai donc la possibilité d’anticiper, d’être plus efficace et réactif dans l’intérêt de l’ensemble des citoyens de Braine-l’Alleud et du Brabant Wallon. En tant qu’avocat spécialisé dans le monde des affaires et bourgmestre, je souhaitais m’investir dans des domaines relatifs à l’économie, ce qui est désormais le cas puisque je travaille au sein de la commission «Finances et Budget » et la sous-commission relative aux problèmes de « droit commercial et économique ». Ces matières, qui ont des liens avec une grande partie des autres dossiers traités à la Chambre des Représentants, me confèrent une vue d’ensemble sur une grande partie de l’activité politique fédérale. Cette première législature sera également pour moi l’occasion d’être pleinement acteur de ce nouveau souffle dans la politique belge, au sein de cette majorité de centre-droit, qui est annonciatrice et d’ores et déjà actrice de réformes primordiales afin d’améliorer le niveau de vie des Belges, relancer notre modèle économique et surtout assurer l’avenir de notre pays.

Ce nouveau défi qui se présente à moi aiguise ma curiosité et mon envie de bien faire.